Concert sur France Musique le Samedi 27 octobre 2007

L’émission a été enregistrée en direct et en public depuis la Salle Varèse du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon et nous avons eut l’honneur de jouer avec les solites Juliette Hurel (flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam) et Thierry Caens (trompettiste, professeur au CNSMD de Lyon).

Programme de l’émission

  • Spartacus (extrait)
    Jan van der Roost
  • Carmen Fantaisie
    François Borne – Juliette Hurel, flûte
  • Candide Ouverture
    Leonard Bernstein
  • Concert étude
    Alexander Goedicke – Thierry Caens, trompette
  • Blue Horizons : The Blue Whale (3ème mvt)
    Franco Cesarini

Juliette HUREL

Après avoir remporté le Premier Prix de flûte et le Premier Prix de musique de chambre à l’unanimité au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Juliette Hurel est lauréate de nombreux concours internationaux.

Depuis 1998, Juliette Hurel occupe le poste de flûte solo de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, dirigé par Valery Gergiev.

Son dernier disque des concertos pour flûte et orchestre de C. P. E. Bach, en compagnie de l’Orchestre d’Auvergne sous la direction d’Arie Van Beek, vient de paraître chez Zig-Zag territoires. Juliette Hurel a été nommée « Révélation de l’année » aux Victoires de la musique classique en 2004. Depuis 2006, elle est professeur de flûte au Conservatoire Royal de La Haye.

Thierry CAENS

Thierry Caens entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Maurice André, où il obtient en 1977 un Premier Prix de trompette et en 1978 un Premier Prix de cornet.
À 17 ans, il est reçu Trompette Solo à l’Orchestre de Lyon et en 1980 devient Cornet Solo de l’Orchestre de l’Opéra de Paris.

Il enseigne au CNR de Dijon et, depuis 2003, est professeur de trompette et musique de chambre au CNSMD de Lyon.

En avril 2006 il publie le CD 3ème Souffle enregistré avec l’Orchestre National de Lyon (dir. Michel Plasson) avec trois oeuvres écrites à son intention par W. Sheller, R. Galliano et M. Colombier.


Leave a Reply